SOCIÉTÉ ARCHÉOLOGIQUE, HISTORIQUE
ET SCIENTIFIQUE DE SOISSONS
Accueil La Société Archives Bibliothèque Photos Publications Documentation Espace numérisé Centenaire 14-18

Archives

Archives historiques

Dossiers généalogiques

Nouvelles entrées

© SAHS 2002 - 2017
Société archéologique, historique et scientifique
de Soissons

www.sahs-soissons.org

contact@sahs-soissons.org

Charte de fondation de l'abbaye de Prémontré

Charte de l'abbaye de Prémontré

Texte et traduction :
Ego, Bartholomeus, Dei gratia, Laudunensium presul. Cum aecclesia sancti Vincentii terram in loco, qui Premonstratus dicitur, que ad propriam mensam episcopi pertinebat, ex dono predecessoris nostri Elinandi episcopi haberet, sicut in privilegio ejusdem aecclesie continetur, monachi locum illum diu incoluerunt; et per multos labores nullum vel parvum fructum consequebantur. Quod ego attendens, rogavi Adalberonem abbatem et monachos, ut locum supradictum mihi libere concederent, quatinus secundum voluntatem meam de eo disponere possem. Abbas autem et monachi petitioni mee assentientes, quicquid in illo loco habebant, mihi libere et sine contradictione concesserunt.

Ego vero non ingratus bone eorum voluntati, concessi aecclesie sancti Vincentii altare de Bairiaco in perpetuum salvo synodali jure habendum. Dedi eis etiam dimidium modium frumenti ad molendinum, quod apud villam situm est, que Broicurtum dicitur. Videns autem supradictum locum, qui Premonstratus dicitur, religiosis viris utillimum, fratri Norberto et subditis et posteris ejus libere et sine contradictione in perpetuum concessi habendum. Frater vero Norbertus sicut aliene rei minime cupidus, primitus noluit recipere, donec Soifridus abbas sancti Vincentii et monachi ejus, donum illud firmaverunt in capitulo, communi assensu. Que vero concessio, ne aliquo modo deinceps immutari possit, impressione nostre imaginis, et sigillo sancte Marie Laudunensis aecclesie et sigillo etiam Soifridi abbatis sancti Vincentii confirmare curavimus. Signum Bartholomei Laudunensis episcopi. Signum Soifridi abbatis sancti Vincentii. Signum Symonis sancti Nicholai de silva. Signum Widonis decani et archidiaconi. Signum Radulfi archidiaconi. Signum Blihardi cantoris. Signum Roberti decani sancti Johannis. Signum Gaufridi cantoris. Signum Roberti prepositi sancti Martini. Signum Elberti vicedomini. Signum Clarembaldi de Foro. Signum Nicholai castellani. Actum Lauduni in capitolio sancte Marie Laudunensis ecclesie, anno dominice Incarnationis M.C.XXI., indictione XIIII, epacta nulla, concurrente .V.
Ego Radulfus Laudunensis aecclesie cancellarius subscripsi.

Moi, Barthélemy, par la grâce de Dieu, évêque de Laon. L’église de Saint-Vincent, à la suite d’un don de notre prédécesseur l’évêque Elinand, possédait une terre dans un endroit qu’on appelle Prémontré, qui relevait de la propre mense épiscopale, et, comme c’était inclus dans le privilège de cette église, les moines ont longtemps cultivé ce lieu ; mais tout en se donnant beaucoup de peine, ils n’obtenaient pas de récolte, ou si peu ! M’en étant rendu compte, j’ai demandé à l’abbé Adalbéron et à ses moines de me céder librement le lieu susdit, dans la mesure où je pourrais en disposer à ma volonté. L’abbé et les moines, accédant à ma demande, m’ont accordé librement et sans objection tout ce qu’ils possédaient en cet endroit. Pour les remercier de leur bonne volonté, j’ai accepté que l’église Saint-Vincent possède à perpétuité l’autel de Berry, sauf le droit de synode. Je leur ai aussi donné un demi-muid de blé sur le moulin situé près du village qu’on appelle Brancourt. Voyant que le lieu susdit, qu’on appelle Prémontré, était très utile pour les religieux, je l’ai concédé au frère Norbert, à ses subordonnés et à ses successeurs, pour qu’ils le possèdent librement, à perpétuité, et sans objection. Mais le frère Norbert, comme quelqu’un qui ne convoite pas du tout le bien d’autrui, n’a pas voulu l’accepter avant que l’abbé de Saint-Vincent, Soifrid, et ses moines n’aient confirmé ce don en chapitre, d’un commun accord. Et pour qu’on ne puisse pas par la suite apporter quelque modification que ce soit à cette concession, nous avons veillé à la confirmer par l’apposition de notre effigie et du sceau de l’église Notre-Dame de Laon, ainsi que de celui de Soifrid, abbé de Saint-Vincent. Ont signé Barthélemy, évêque de Laon ; Soifrid, abbé de Saint-Vincent ; Simon, de Saint-Nicolas-aux-Bois ; Gui, doyen et archidiacre ; Raoul, archidiacre ; Blihard, chantre ; Robert, doyen de Saint-Jean ; Geoffroy, chantre ; Robert, prévôt de Saint-Martin ; Elbert, vidame ; Clarembaud du Marché ; Nicolas, châtelain. Acte passé à Laon, au chapitre de l’église Notre-Dame de Laon, l’an de l’Incarnation du Seigneur 1121, indiction 14, épact nul, concurrent 5.

Moi, Raoul, chancelier de l’église de Laon, j’ai souscrit.

(traduction Maurice PERDEREAU)